Accueil / Historique, Information

La Fête du Travail aux USA

6 septembre 2010 lu 3 614 fois Aucun commentaire

confrontationLe 6 septembre 2010, comme le premier lundi du mois de septembre de chaque année, les Etats-Unis et le Canada ont fêté « Labor Day », la Fête du Travail. Quelle est l’origine de cette date ?

Que le continent nord-américain n’observe pas officiellement la Fête Internationale du Travail, le premier mai, peut sembler curieux considérant que le Massacre du Haymarket à Chicago le 4 mai 1886 est un des événements à son origine.

La première Fête du Travail aux Etats-Unis fut célébrée le 5 septembre 1882 à New York, une initiative de l’Union Centrale des Syndicats. L’idée fut adoptée rapidement par d’autres organisations syndicales et en 1885, observée dans de nombreuses villes industrielles. La ville de New York accorda la première reconnaissance officielle de cette journée par des ordonnances municipales en 1885 et 1886, intégrées dans les lois de l’Etat de New York peu après. La généralisation de cette date fera suite au premier conflit social de dimension nationale aux USA.

En 1894, une grève à la société Pullman (Wagons-Lits luxueux), fut déclarée le 11 mai à Pullman, Illinois par 3 000 ouvriers mécontents des baisses de salaire décrétées par leur employeur évoquant le contexte économique à la suite de « la panique » de 1893. George Pullman, leur employeur, refusa le dialogue.

Le 26 juin, 125 000 membres du Syndicat Américain des Chemins de Fer étaient en grève, refusant d’acheminer des wagons de la compagnie Pullman. Les employeurs des chemins de fer attisent le feu en envoyant des briseurs de grève, notamment des Américains d’origine Africaine pour tenter d’ajouter un aspect racial au conflit. Le 6 juillet, 270 000 ouvriers étaient en grève dans 27 états, déclenchant ainsi le premier conflit industriel affectant la majeure partie du territoire américain.

Début juillet, au motif que la grève perturbait les services de la poste, le Président Grover Cleveland, envoya les US Marshalls et quelques 12 000 militaires à Chicago pour mettre fin à la grève. Devant le refus des grévistes d’obéir à une injonction de reprendre le travail, les troupes tentèrent de les y obliger par la force. Les échauffourées firent 13 morts et 57 blessés parmi les grévistes.

la troupe tire sur les grévistes

Dans l’objectif de calmer les esprits parmi la classe ouvrière, en seulement 6 jours, le Président Grover Cleveland fit approuver la législation nécessaire à l’unanimité, pour faire de Labor Day, une fête nationale. Il a préféré cette date à celle du 1er mai pour éviter de marquer un lien entre les deux massacres et la déconnecter de la Fête Internationale du Travail célébrée toujours davantage à l’étranger.

La forme de la fête fut définie comme « une parade dans les rues afin de montrer au public la force et l’esprit de corps des organisations professionnelles et ouvrières » suivie de festivités pour les travailleurs et leurs familles.

            Envoyer par courriel    Imprimer cet article   

Les commentaires sont clos.

Axia Consultants