Accueil / Économique

Financiarisation. Venant d’outre-Manche, un exemple à ne pas suivre…

19 juillet 2011 lu 3 284 fois Aucun commentaire

© www.fire-engine-photos.comEn Grande Bretagne, la financiarisation atteint des niveaux peu imaginés en France. Par exemple, en 2001, les véhicules d’intervention de la Brigade des pompiers de Londres ont été privatisés. Une société, AssetCo, a remporté un contrat représentant plusieurs millions de livres sterling par an, pour une période de 20 ans, selon lequel elle finance puis loue les camions de pompiers aux autorités.

A mi-chemin, cette société se trouve confrontée à des difficultés financières, son action s’effondre et elle est mise sous administration judiciaire suite à une demande de liquidation par ses banques. Des rumeurs circulent concernant une éventuelle reprise par des financiers étrangers qui seraient surtout intéressés par d’autres actifs d’AssetCo.

Le syndicat des pompiers (Fire Brigade Union – FBU) s’inquiète des conséquences et rappelle ses mises en garde lors de cette cession de ses véhicules. Les autorités de tutelle lui refusent pour l’instant, toute information concernant un éventuel « plan B » renforçant ses craintes que la sécurité incendie de la capitale britannique s’en trouve sérieusement compromise.

En effet, une liquidation judiciaire pourrait voir les camions saisis et revendus pour rembourser les dettes d’AssetCo. De même, dans le cas d’une reprise par des hommes d’affaires étrangers peu intéressés par la lutte contre les incendies à Londres, ils pourraient être cédés à nouveau, voire laissés à l’abandon.

De quoi s’interroger sur les objectifs de cette financiarisation qui semblent loins de la sécurité des citoyens et de la protection des consommateurs.

            Envoyer par courriel    Imprimer cet article   

Les commentaires sont clos.

Axia Consultants