Accueil / Sociale

Développement durable : nouveaux objectifs des Nations-Unies

18 septembre 2015 lu 781 fois Aucun commentaire

UN-ODDDu 25 au 27 septembre au Siège des Nations Unies à New York, sera lancé une nouvelle série d’objectifs mondiaux pour le développement durable, une série d’objectifs ambitieux pour mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes et dimensions, y compris l’extrême pauvreté, et de relever le défi du changement climatique d’ici 2030.

Les 17 objectifs de développement durable (ODD) et leurs 169 cibles spécifiques sont fondés sur l’expérience des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). L’objectif est de revitaliser globalement et galvaniser l’action au cours des 15 prochaines années dans des domaines d’une importance cruciale pour l’humanité et la planète.

Alors qu’elle s’accroit en Europe et aux États-Unis, les progrès significatifs de la région Asie-Pacifique en matière d’OMD ces 15 dernières années, n’ont pas suffit à enrayer la pauvreté. La région compte encore 60% des pauvres et deux tiers des victimes de la faim. Certains pays de la région ont le plus grand nombre d’enfants non scolarisés dans le monde et il y a encore 1,2 milliard de personnes sans accès à l’assainissement de base. Les ODD visent à compléter ce qui n’a pas été atteint au cours des 15 dernières années.

Les ODD bientôt-adoptés se présentent comme plus articulés et applicables que leurs prédécesseurs. Ils sont le résultat d’une longue série de négociations participatives qui a impliqué diverses parties prenantes, y compris les représentants du secteur privé. Dans l’ensemble, ils cherchent à équilibrer les trois dimensions du développement durable: économique, social et environnemental (les « 3R » ou triple résultat).

Tous les pays et toutes les parties prenantes sont appelées à unir leurs forces et travailler ensemble pour mettre en œuvre un plan d’action pour :

  • Les populations : mettre fin à la pauvreté et à la faim dans toutes les formes et dimensions, et de veiller à ce que tous les êtres humains puissent réaliser leur potentiel dans la dignité et l’égalité et dans un environnement sain.
  • La planète : protéger l’environnement de la dégradation, notamment par la consommation et la production durables, la gestion durable de ses ressources naturelles et la prise de mesures urgentes sur le changement climatique, pour qu’il continue à répondre aux besoins des générations présentes et futures.
  • La prospérité : veiller à ce que tous les êtres humains puissent jouir d’une vie prospère et épanouissante et que le progrès économique, social et technologique se produit en harmonie avec la nature.
  • La paix : favoriser des sociétés pacifiques, justes et inclusives qui sont libérés de la peur et de la violence. Il ne peut y avoir de développement durable sans paix et pas de paix sans développement durable.
  • Le partenariat : mobiliser les moyens nécessaires pour mettre en œuvre l’ordre du jour ODD travers un partenariat mondial renouvelé pour le développement durable, fondé sur un esprit de renforcement de la solidarité mondiale, à porter en particulier sur les besoins des plus pauvres et les plus vulnérables et avec la participation de tous les pays, toutes les parties prenantes et tous les peuples.

Le rôle du secteur privé est explicitement mentionné dans l’agenda 2030 pour le développement durable, pour « sa diversité, allant de micro-entreprises à des coopératives à des multinationales ». Il est attendu qu’il joue un rôle positif en appliquant la créativité et l’innovation pour résoudre les défis du développement durable. L’activité commerciale privée, l’investissement et l’innovation sont considérés comme les principaux moteurs de la productivité, la croissance économique inclusive et la création d’emplois.

Un mois avant l’approbation des objectifs mondiaux lors de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, des doutes légitimes subsistent parmi les partenaires sociaux sur la capacité des entreprises à faire demi-tour sur le chemin des inégalités croissantes.

Informer 7 milliards de personnes en 7 jours

Dans les prochains mois, une vaste campagne d’information doit se déployer à l’échelle planétaire pour diffuser une explication courte, dynamique et accrocheuse des objectifs mondiaux.

Plus familiers seront ces objectifs mondiaux, plus ils seront compris par tout le monde et plus les politiques devront les prendre au sérieux, les financer correctement, les consulter fréquemment et les faire travailler.

Les représentants du personnel ont un rôle à jouer à court et à long terme : informer les salariés, organiser des initiatives pour faire connaître les ODD, insister auprès de l’employeur sur leur intégration dans les processus de production de l’entreprise et s’en assurer en permanence.

Pour en savoir davantage :
Les objectifs
Le planning

            Envoyer par courriel    Imprimer cet article   

Les commentaires sont clos.

Axia Consultants