Accueil / Services

9 bonnes idées pour optimiser les fonds du CE

19 juillet 2011 lu 3 682 fois 1 Commentaire

Votre CE a des réserves financières dormant sur un livret ? S’il s’agit du budget de fonctionnement, la loi vous interdit de les dépenser pour des activités sociales et culturelles. Mais rien ne vous interdit de les investir. Et parfois l’intérêt social d’un investissement peut dépasser de loin, l’intérêt financier…

1)    Si vous faîtes partie d’une entreprise ou d’un groupe côté, quelque soit le marché ou le pays d’origine, vous pouvez acheter quelques actions. Si vous effectuez un achat nominatif, elles vous donnent droit de participer à l’assemblée générale des actionnaires. Vous pouvez désigner un porteur des voix du CE par une délibération et tester ses qualités d’orateur en vous inscrivant aux prises de parole des actionnaires. Voici une autre façon de donner votre avis sur la répartition des résultats ! Consultez votre banquier habituel pour les modalités d’achat.

2)    Vous pouvez pousser cette idée plus loin selon votre situation, en achetant des actions des entreprises donneuses d’ordre si vous êtes sous-traitant, ou bien, des entreprises de votre bassin d’emploi s’il y a une interdépendance. Vous pouvez même vous associer à d’autres CE pour intervenir plus nombreux aux AG. On pourrait alors parler de « Fonds de Capital Citoyen » !

3)    Créez une Cigale. C’est un peu la même idée mais ici pour soutenir des projets de création d’emplois (qui peuvent être ceux des salariés de l’entreprise ou non). Il s’agit d’un « Club d’Investisseurs » qui peut associer le CE lui-même à d’autres investisseurs dont notamment les cadres sup. de l’entreprise qui peuvent également y participer en conseillant les porteurs de projets.

4)    Créez un « Jardin de Cocagne ». Nous sommes toujours dans le domaine associatif. Cette fois, il s’agit d’acquérir et de mettre à disposition moyennant loyer, un terrain maraîcher (classé agricole ou non). Celui-ci est un investissement réalisable et rémunéré. Les Jardins de Cocagne sont des associations qui produisent des légumes biologiques en créant des emplois d’insertion et en y associant des consommateurs avertis qui « s’abonnent » à un panier de légumes hebdomadaires pour une certaine durée. Ces consommateurs peuvent se retrouver par exemple, au local du CE de votre entreprise, point de distribution hebdomadaire. (Voir AMAP)

5)    Moins risqué, vous pouvez placer de l’argent dans des actions de la NEF, souscrire à un de ses produits d’épargne ou même ouvrir un compte courant à ses couleurs en attendant la Banque Ethique Européenne, un projet international.

6)    Vous pouvez aussi placer l’épargne du CE auprès de Finansol, soit d’une manière générale, soit auprès d’un financeur solidaire de votre choix. Le fonds finance aussi bien des actions nationales qu’internationales et attribue son label aux produts d’épargne entreprise.

7)    « Habitat et Humanisme » proposent également de souscrire à des actions de sa société financière ou à son Fonds Commun de Placement via des produits d’épargne entreprise (ou bien à ses assurances-vie que vous pouvez promouvoir auprès des salariés).

8)    Plus marrant, Zébunet propose d’accorder des prêts à des éleveurs du tiers-monde. Votre CE pourrait en plus de lui faire de la pub auprès des salariés pour ses « Plans d’Epargne Cochon », accorder des prêts à des éleveurs dans divers pays, supervisés par les soins de l’association. Attention, le capital est récupérable dans la monnaie locale mais ça reste légal.

9)    Enfin, si vous êtes vraiment frileux, essayez le Codesol – le Livret d’épargne solidaire du Crédit Coopératif – aucun risque ! Plafonné à 6 000 €, il intervient au profit d’associations sur le plan international comme : France Terre d’Asile – Médecins du Monde ou en France : ADIEFrance ActiveLigue des Droits de l’HommeUNAPEIBioconsom’acteursWWF France.

Rappelons, comme pour le « capital-risque », qu’une délibération majoritaire (en l’occurrence, du CE) suffit pour provisionner une perte éventuelle liée à un placement. Osons !

A quand, un plan d’épargne finançant le développement syndical ailleurs dans le monde. Appelez-nous ! Vous pouvez faire appel à un expert-comptable pour un conseil avisé concernant vos placements ou pour le montage d’un projet d’épargne utile.

            Envoyer par courriel    Imprimer cet article   

1 Commentaire

  • Andy (Axia) écrit :

    Découvert trop tard pour la publication de cet article, Babyloan est une 10ème bonne idée pour les Comités d’Entreprise !
    Il s’agit d’une proposition de micro-crédit qui peut servir plusieurs vocations :
    – à employer une fraction des fonds de réserve du CE ;
    – à proposer aux salariés ayant un peu d’épargne mais qui ne veulent pas la risquer en bourse ;
    – à proposer une alternative aux sempiternels chèques-cadeau en les remplaçant par des « passeports-cadeau » dont le montant devient disponible après l’avoir prêté au moins une fois à un porteur de projet de micro-entreprise quelque part dans le monde.
    Le site propose de nombreuses affaires à financer à partir de 20 € de participation récupérable.

    Présentation de Babyloan.org par Babyloan

Axia Consultants